Guérison, préparation et prévention

Le rôle du Kinésithérapeute du sport est très large. Il prend en charge le sportif blessé, mais il a aussi un rôle de PREVENTION, de PREPARATION et de SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE.

Les soins peuvent débuter au bord du terrain (cryothérapie sur un choc, massage,immobilisation, compression, straping, taping…).Ils se poursuivent souvent au cabinet par des soins thérapeutiques visant à réduire les phénomènes douloureux, accélérer la guérison (massage, immobilisation, physiothérapie…)

Puis vient la récupération à proprement parler. C’est la réadaptation au mouvement, la récupération de l’amplitude articulaire, le renforcement musculaire. Enfin arrive la phase de reprise du sport sous contrôle : réadaptation à l’effort, aux gestes sportifs, tout en apprenant la prévention (éviter la récidive).

Le rôle du kinésithérapeute est souvent ingrat car le sportif n’a qu’une hâte, la reprise la plus rapide possible de son activité, mais à l’inverse, il doit faire respecter les délais incompressibles de cicatrisation et de consolidation des lésions, qu’elles soient musculaires, tendineuses, ligamentaires ou osseuses….

Les soins sont importants mais les massages pré et post-compétition (environ une heure après une course par étape, chez le cycliste) et la prévention le sont aussi.

Le rôle psychologique est fondamental. Le kinésithérapeute est souvent le confident. Le contact manuel permet une mise en confiance totale , une libération. Le kinésithérapeute est fréquemment celui qui connait le mieux la psychologie de chaque sportif, aidant en cela l’entraineur, le médecin et l’entourage.

Toute équipe sportive a désormais un ou plusieurs kinésithérapeutes dans son encadrement.