AQUAACTIVITE – AQUAJOGGING – AQUAFITNESS – MARCHE EN MER – LONGE CÔTE. chapitre I

Un peu d’histoire

  • Déjà 420 avant J.C. Euripide affirmait « La mer lave les maux de tous les hommes »
  • Au 17ème siècle, mode de bains thérapeutiques sous l’influence du médecin anglais R. Russell avec des effets des bains de mer sur les glandes.
  • Au début du 19ème siècle, ouverture des premiers établissements thermaux en France.
  • Le longe côte ou marche en mer fait ses premiers pas en 2005 dans la région de Dunkerque sous l’influence d’un moniteur d’aviron qui cherche une activité complémentaire pour ses rameurs.
  • Actuellement de plus en plus d’adeptes avec une moyenne de pratiquants qui rajeunit au fil des ans. Création de clubs propres à cette discipline ainsi que la création d’un championnat de France avec plusieurs catégories d’âges ainsi que plusieurs épreuves de parcours chronométrées.

Propriétés de l’eau de mer

  • La poussée d’Archimède et la flottabilité qui permet de bénéficier de l’allègement du corps lors des déplacements
  • diminution du poids et des contraintes articulaires
  • augmentation de la résistance au mouvement car le marcheur doit vaincre la résistance hydrodynamique
  • pression de l’eau qui favorise le drainage
  • Une marche dans l’eau de 30 minutes permet de brûler autant de calories qu’en nageant
  • eau salée aux vertus multiples
  • composition fortement minéralisée
  • ions négatifs de l’eau en mouvement
  • nettoyage des sinus.
  • fraîcheur de l’eau avec bien souvent une alternance de courants chauds et froids qui entraine une dépense énergique provoquant une perte de calories pour maintenir la température centrale du corps.

De plus, l’air marin chargé en iode améliore le fonctionnement de la thyroïde.

Le sable est un excellent exfoliant naturel, l’alternance d’appuis stables et instables permet aussi un travail de stabilisation et de proprioception pour le corps. Il offre également, quand le longe côte est pratiqué pieds nus en été, un excellent massage de la voute plantaire.

 
Indications et effets

  • Quête du bien-être avec l’eau enveloppante et l’activité en plein air
  • Alternative ou en complément de la pratique d’un sport
  • Phase de convalescence – Reprise activité physique – Rééducation
  • Ré-entrainement à l’effort et entretien et développement de la condition physique
  • Problèmes de rhumatisme – Arthrose
  • Surcharge pondérale
  • Handicap
  • Activation et stimulation de la circulation sanguine avec effet vasomoteur sur les vaisseaux superficiels
  • Drainage

La marche en eau de mer s’adresse à un large public du débutant au sportif chevronné.

La marche en eau de mer est une activité 100% bénéfique pour la santé. On peut la combiner à des exercices gymniques, dans l’eau la résistance étant supérieure les muscles travaillent davantage, mais le corps étant porté, les articulations sont moins en contrainte.

Cette activité de plein air permet un apport en vitamine D par son exposition au soleil sur une population qui a tendance à en manquer.

L’environnement naturel de cette grande étendue avec la côte, l’horizon dégagé au loin, le bruit du vent, des vagues, du ressac, la sensation corporelle d’enveloppement de l’eau, la concentration de la marche voire des exercices, vont progressivement agir et créer un phénomène de bien-être, de relaxation, d’apaisement avec un lâcher prise du stress de nos vies en société.

 

Petits conseils

  • Pratiquer le longe côte au moins à deux pour plus de sécurité
  • Pour une activité dans l’eau en à une température entre 10°C et 15°C en hiver se munir d’un équipement
  • La combinaison de 3mm à 5 mm intégrale pour les plus frileux ou une combinaison type shorty pour stimuler la circulation des membres inférieurs
  • Une paire de botillons ou des chaussons avec de vieilles chaussures de sport
  • Des gants souples de type néoprène
  • Une pochette étanche pour garder sur soi ses clés de voiture et téléphone
  • Indispensable en hiver, la serviette-poncho pour la sortie de l’eau afin de se changer ainsi qu’un petit tapis de sol pour les pied
  • Penser à la protection de la peau avec l’utilisation d’une crème solaire de très haute protection U.V. indice 50, résistante à l’eau
  • Des lunettes de soleil avec cordelette de sécurité
  • Une casquette ou un chapeau l’été, un bonnet de laine en hiver

Comme toute activité sportive, il convient d’établir avec votre médecin traitant une autorisation ou attestation de non contre-indication à cette activité.

Aquaactivité en mer ⇒ du bien-être à l’activité sportive

  • Marche, balade
  • Course
  • Exercices à visée assouplissante, à visée musclante                                         -suite lire article 2